Journal de guerre. Écrits inédits de l’aumônier du Mont Valérien, de l’abbé Franz Stock

L’abbé Franz Stock est l’objet d’un procès de béatification. Mort à 43 ans il a notamment accompagné spirituellement plus de 500 fusillés entre 1942 et 1944 lorsqu’il était aumônier des prisons de Fresnes et du Cherche-Midi. Il fut aussi responsable du « séminaire des barbelés » dans la région de Chartres qui regroupait tous les séminaristes allemands prisonniers de guerre après la défaite nazie. Son journal d’aumônier des prisons pendant l’Occupation nous offre le portrait d’un prêtre n’ayant qu’un objectif : le salut des prisonniers condamnés à mort. Nous y lisons les merveilles qu’opère la grâce de Dieu dans les âmes de bonne volonté : conversions, baptêmes, confessions, communions, quelques heures avant d’être menés au poteau d’exécution. Mais aussi la tristesse d’un vrai cœur de prêtre devant le refus des sacrements et les fermetures de certains (notamment de la part de communistes aveuglés par leur idéologie). Une vie librement donnée et livrée pour le salut de tous ses frères, aussi bien français qu’allemands. Admirable.

Abbé Laurent Spriet

Journal de guerre. Écrits inédits de l’aumônier du Mont Valérien, de l’abbé Franz Stock, Cerf, 2017, 616 pages, 24 €.

© LA NEF n°297 Novembre 2017

À propos Abbé Laurent Spriet

Abbé Laurent Spriet
prêtre du diocèse de Lyon, membre de Totus tuus, il collabore régulièrement à La Nef.