Au pas de Dieu, de François Gondrand

En sous-titre, l’ouvrage porte : « Saint Josémaria Escrivà, fondateur de l’Opus Dei » et c’est bien de cela qu’il s’agit et uniquement de cela, c’est à la fois l’intérêt et les limites de ce livre. L’auteur a bien connu saint Josémaria, c’est évident, et nous emmène à sa suite dans ses voyages et ses rencontres. Il nous présente son audace stupéfiante pour se lancer dans des fondations de grande envergure, sa foi à déplacer les montagnes, appuyée, pour les débuts de l’Œuvre, sur la prière et les souffrances offertes des malades visités par lui-même et ses premiers compagnons, tout cela au milieu d’une époque douloureuse et troublée et malgré les nombreuses calomnies dont il a su faire fi avec prudence et charité. Biographie fouillée, précise et bien documentée donc, mais il faut savoir que le pourquoi de l’Opus Dei et son originalité profonde sont peu développés.

Marie-Dominique Germain

Au pas de Dieu, de François Gondrand, Artège, 2017, 432 pages, 22,50 €.

© LA NEF n°300 Février 2018

À propos La Rédaction

La Rédaction