Archives de cet auteur: Jacques de Guillebon

Jacques de Guillebon
Écrivain, essayiste, chroniqueur de La Nef, il est l’auteur notamment de Anarchrist. Une histoire de l’anarchisme chrétien (avec Falk van Gaver, Desclée de Brouwer, 2015), L’impasse. Du mariage laïc au mariage gay (Editions de l’Œuvre, 2012), Le nouvel ordre amoureux (avec Falk van Gaver, Editions de l’Œuvre, 2008), Nous sommes les enfants de personnes (Presses de la Renaissance, 2005, rééd. Xenia, 2010).

Nouvelle traduction du Pater : la question du mal

Le vieux débat opposant certaines franges du monde catholique francophone entre elles, à propos de la traduction du Notre Père, a pris fin – provisoirement ? – ce 3 décembre, avec l’adoption du « Ne nous laisse pas entrer en tentation ». On sait que le « Ne nous soumets pas » dont l’usage avait supplanté le plus ancien « Ne nous laisse pas succomber » ...

Lire la suite...

Personne ne nous fera porter le chapeau

Le mois d’octobre 2017 restera marqué du sinistre signe de l’hystérie délatrice, comme un acmé de la folie qui nous gagne depuis quelques années. Après l’août du déboulonnage, le septembre de l’écriture inclusive, on eut l’octobre du #balancetonporc. Signe irréfragable de notre vassalisation culturelle, toutes ces « polémiques », comme disent les imbéciles de la télé, sont aussitôt nées, aussitôt importées des ...

Lire la suite...

Faut pas prendre les enfants du bon Dieu…

On pourrait croire que nous sommes obsédés par la question. Mais n’est-ce pas le pape lui-même qui la remet sans cesse sur le tapis, ou plutôt sur l’ouvrage ? Les « migrants », les « migrations » sont de tous les débats, cuisinés à toutes les sauces, ramenés en permanence dans l’actualité, écrasant d’ailleurs toute autre question au passage. Le 22 septembre encore, François, ...

Lire la suite...

Un énième recylcage de poncifs éventés

On croyait ces sympathiques camarades de la vieille nouvelle droite définitivement guéris. Ils nous font, hélas, une rechute en publiant coup sur coup dans deux de leurs organes de référence, Krisis et Éléments (pour la civilisation européenne), d’affreuses apologies du paganisme et du polythéisme. Sans doute ce zèle, ce démon du crépuscule, est-il à mettre sur le compte de leur ...

Lire la suite...

Macron, le nouveau Bonaparte

«Je veux le pouvoir. Je veux le pouvoir fort », écrivait le jeune Balzac, qui ne l’obtint certes pas, mais se délivra de cette obsession dans des personnages de roman, qui, depuis, constituent le fond de notre imaginaire français en matière d’ambition politique. Emmanuel Macron est certainement un Balzac qui a réussi : les législatives, envoyant à l’Assemblée 350 députés d’un ...

Lire la suite...

Le gros mot qui fâche !

Hervé Le Bras, démographe de gauche, bonne conscience de la bien-pensance, et Renaud Camus, ostracisé pour avoir osé parler de « Grand Remplacement » à propos de l’immigration, ont publié chacun un essai au même moment, le premier confirmant paradoxalement les thèses du second qui font scandale. Explications. En 1891, un recensement des étrangers par la République française – la notion d’immigré n’existant ...

Lire la suite...

Onfray ou le drame de l’antihumanisme athée

Michel Onfray sature le débat, le champ intellectuel et le champ médiatique, c’est même sa première spécialité, c’est même à ça qu’on le reconnaît. Quoi qu’il se fasse, quoi que deviennent la France, le monde, la planète, l’humanité, les pangolins et les fleurs séchées, il est toujours là, posé tel un sphinx grassouillet, en embuscade, prêt à commenter, à donner ...

Lire la suite...

L’écologie est-elle un conservatisme ?

L’écologie est-elle un conservatisme ? La réponse à cette question paraît évidente : il existe des conservateurs du littoral, de la faune et de la flore, comme il existe des conservateurs de monuments historiques et des beaux-arts. Mais la fonction citée là n’emporte évidemment pas le sens général, et ici politique, du mot. Il existe aussi des conservateurs dans les ...

Lire la suite...

Le complaisance envers l’extrême gauche

Le caricatural Philippe Poutou aura vendu la mèche dans sa candeur et un mauvais français : « Nous, on pense qu’y faut désarmer les flics. Comme ça, personne aura envie de leur tirer dessus. » La France, et une bonne partie du monde occidental, contient toujours parmi elle quelques dizaines de milliers de militants d’extrême gauche, parfois renommés d’ultra-gauche pour les rendre ...

Lire la suite...

Bernanos, l’honneur et la liberté

Plusieurs essais importants de Bernanos viennent d’être réédités. Essais de la maturité, ils expliquent ses positions sur Vichy et la guerre, et révèlent sa lucidité face à la montée en puissance d’une modernité ayant rompu avec la notion de limite. Une lecture toujours revigorante et même indispensable. De l’apologie de son maître Drumont en 1932 aux attaques violentes contre le Maréchal ...

Lire la suite...

Mélancolie catholique

Les catholiques contemporains font penser à ces enfants qu’on appelle surdoués, qui finissent derniers de classe parce que décalés vis-à-vis de leurs condisciples : ils ont tout compris avant tout le monde, mais peu au fait des usages du commun, n’utilisent cette science qu’à tort et à travers. Pour les grandes questions qui agitent l’époque, on peut dire que les ...

Lire la suite...

Vers la crise du régime ?

Cinq ans de François Hollande s’achèvent, dont il n’est nul besoin de rappeler combien dramatiques ils furent pour la France, même si de loin, à nos éventuels descendants, ils pourront paraître comiques, et même dadas, combien destructeurs sur d’innombrables plans, institutionnel, culturel, anthropologique, éducatif, économique, judiciaire. Faussement naïfs parfois, ou alors oublieux, ou hypocrites encore, nous nous interrogeons souvent, nous ...

Lire la suite...