Archives de cet auteur: Thibaud Collin

Thibaud Collin
Agrégé de philosophie, enseigne en classe préparatoire au lycée Stanislas à Paris et est l’auteur de notamment Divorcés remariés. L’Église va-t-elle (enfin) évoluer ? (Desclée de Brouwer, 2014), Sur la morale de Monsieur Peillon (Salvator, 2013), Les lendemains du mariage gay (Salvator, 2012).

Avortement : non au vichysme mental !

Le pape François, citant le concile Vatican II, déclarait en avril 2014 que l’avortement est « un crime abominable ». Il ajoutait : «Il convient de rappeler la plus ferme opposition à toute atteinte directe à la vie, spécialement innocente et sans défense: le bébé dans le ventre maternel est l’innocent par excellence». Enfin, à plusieurs occasions, il a vivement critiqué « la culture du ...

Lire la suite...

Le nœud coulant de la laïcité

Selon la vulgate moderniste (qu’elle soit d’inspiration marxiste ou libérale), les phénomènes religieux semblaient devoir se dissoudre dans une humanité enfin épanouie et adulte. Le progrès des sciences et des techniques, le développement de l’instruction, la croissance économique, l’amélioration des conditions de vie que le sens de l’histoire allait nécessairement générer étaient censés condamner à terme ce résidu de l’ancienne ...

Lire la suite...

Amoris Laetitia : Un risque majeur ?

La question des divorcés remariés, objet du fameux chapitre 8 de l’exhortation Amoris Laetitia, n’a pas fini de faire couler de l’encre. Point de vue de Thibaud Collin, philosophe Disons-le d’emblée, le chapitre 8 d’Amoris Lætitia suscite un certain nombre de questions, voire de problèmes. Le simple fait qu’il ait été l’objet d’interprétations si différentes manifeste que l’indétermination des synodes ...

Lire la suite...

Le noeud coulant de la laïcité

Selon la vulgate moderniste (qu’elle soit d’inspiration marxiste ou libérale), les phénomènes religieux semblaient devoir se dissoudre dans une humanité enfin épanouie et adulte. Le progrès des sciences et des techniques, le développement de l’instruction, la croissance économique, l’amélioration des conditions de vie que le sens de l’histoire allait nécessairement générer étaient censés condamner à terme ce résidu de l’ancienne ...

Lire la suite...

Mai 68 : le désordre qui n’en finit pas

Il ne s’agit pas, quarante ans après, de revenir pour la énième fois sur le récit des événements. Ni de peser les différentes raisons d’un phénomène non seulement français mais bel et bien mondial. Cette révolte de la jeunesse ne peut certainement pas être comprise de la même manière à Prague et à Berkeley, à Varsovie et à Rome. Le ...

Lire la suite...