Idées (Philosophie)

MacIntyre ou la tradition des vertus

Alasdair MacIntyre, philosophe écossais installé aux États-Unis, est l’auteur d’une œuvre importante qui a renouvelé la philosophie morale et politique, en revenant à la tradition des vertus. Petite présentation d’un penseur peu connu en France. A 89 ans, le philosophe écossais Alasdair MacIntyre bénéficie d’une grande notoriété dans le monde anglo-saxon. Né en 1929 à Glasgow, diplômé des universités de ...

Lire la suite...

Aveuglements

Jean-François Colosimo, directeur des Éditions du Cerf, essayiste, a consacré l’ensemble de ses recherches aux métamorphoses contemporaines de Dieu. La Nef – Dans un panorama grandiose, votre livre apparaît comme l’une des charges les plus virulentes contre la modernité fille des Lumières : alors que ces Lumières semblent un acquis unanimement loué, que leur reprochez-vous principalement ? Jean-François Colosimo – ...

Lire la suite...

Derrière ce mythe appelé progrès

Il règne aujourd’hui une grande confusion à propos du progrès. Tout en étant la raison d’être de la postmodernité pour qui le sens de la vie consiste à progresser, quand il s’agit pour celle-ci de définir précisément ce qu’il est un vide embarrassé surgit. Elle ne sait plus quoi dire sinon qu’il faut progresser parce qu’il faut progresser. Argument faible, ...

Lire la suite...

Pour un nouvel « humanisme chrétien »

La formation des décideurs. Méditations sur un humanisme qui vient est le premier volume d’une nouvelle collection d’ouvrages, récemment fondée chez l’éditeur Mame et dont la direction m’a été confiée. Son nom : « Humanisme chrétien ». Il s’agit assurément d’une vaste et ambitieuse entreprise, puisqu’elle doit s’attaquer aux principaux problèmes philosophiques. De quelle façon ? Cette collection se caractérise par son ...

Lire la suite...

Julien Freund : le politique et la décadence

Il faudra écrire l’histoire du processus par lequel, dans la seconde moitié du XXe siècle, la gauche parvint à structurer, puis à occuper en maître le champ des idées, tandis que la droite se laissait faire et abandonnait le terrain. Non que les intellectuels de droite eussent disparu ; ils existaient toujours, mais étaient frappés d’ostracisme : parmi eux, Julien Freund ...

Lire la suite...

Un énième recylcage de poncifs éventés

On croyait ces sympathiques camarades de la vieille nouvelle droite définitivement guéris. Ils nous font, hélas, une rechute en publiant coup sur coup dans deux de leurs organes de référence, Krisis et Éléments (pour la civilisation européenne), d’affreuses apologies du paganisme et du polythéisme. Sans doute ce zèle, ce démon du crépuscule, est-il à mettre sur le compte de leur ...

Lire la suite...

« Ramener l’esprit humain à l’humilité »

Philosophe, membre de l’Institut, Chantal Delsol trace un profond sillon avec une œuvre de grande ampleur sur les dérives de notre postmodernité. Son dernier ouvrage – une approche remarquable de l’enfance et de l’éducation – a été l’occasion de la rencontrer et d’aborder avec elle ses thèmes de prédilection, objet de ses derniers écrits. La Nef – Vous consacrez un essai ...

Lire la suite...

L’avenir de la droite : se réconcilier avec le conservatisme

Le concept de droitisation vient de la gauche, et plus exactement, de la gauche politiquement correcte, qui prétend exercer sur l’espace public l’empire du bien. Il apparaît dans l’histoire intellectuelle de la gauche comme une nouvelle manière de stigmatiser le conservatisme, de disqualifier fondamentalement ceux qui ne se reconnaissent pas dans la philosophie progressiste dominante. La droitisation représente une manière ...

Lire la suite...

Un renouveau du conservatisme ?

Le conservatisme, assimilé à l’immobilisme ou au passé, n’a pas bonne presse en France. Il connaît cependant un regain d’intérêt certain au moment où la société se liquéfie de plus en plus, perdant peu à peu ses repères traditionnels. Est-ce une mode passagère ou un mouvement de fond ? Essai d’analyse. S’interroger sur un renouveau du « conservatisme » en France alors que ...

Lire la suite...

Une ancienne querelle

Le christianisme, en changeant la conception du temps, permet l’idée de Progrès, mais limitée par le péché originel. Aujourd’hui, les conservateurs sont ceux qui, avec saint Augustin et l’Église, savent que la société parfaite n’est pas de ce monde. Explications. «Conservateur, voilà un mot qui commence bien mal », a écrit Thierry Maulnier, qui n’était pas très progressiste. Le ton est donné ...

Lire la suite...

L’écologie est-elle un conservatisme ?

L’écologie est-elle un conservatisme ? La réponse à cette question paraît évidente : il existe des conservateurs du littoral, de la faune et de la flore, comme il existe des conservateurs de monuments historiques et des beaux-arts. Mais la fonction citée là n’emporte évidemment pas le sens général, et ici politique, du mot. Il existe aussi des conservateurs dans les ...

Lire la suite...

Que faut-il conserver du conservatisme ?

Le vocabulaire politique est plein d’écueils et d’embûches. Le mot conservatisme en est un exemple, il est tiraillé aujourd’hui entre différentes significations : le conservatisme qu’incarnent de Maistre et de Bonald se distingue fortement de celui du parti de Mme Theresa May ou du néo-conservatisme américain. La différence centrale est celle-ci : le premier est fondamentalement anti-moderne tandis que les ...

Lire la suite...