Idées (Philosophie)

Une ancienne querelle

Le christianisme, en changeant la conception du temps, permet l’idée de Progrès, mais limitée par le péché originel. Aujourd’hui, les conservateurs sont ceux qui, avec saint Augustin et l’Église, savent que la société parfaite n’est pas de ce monde. Explications. «Conservateur, voilà un mot qui commence bien mal », a écrit Thierry Maulnier, qui n’était pas très progressiste. Le ton est donné ...

Lire la suite...

L’écologie est-elle un conservatisme ?

L’écologie est-elle un conservatisme ? La réponse à cette question paraît évidente : il existe des conservateurs du littoral, de la faune et de la flore, comme il existe des conservateurs de monuments historiques et des beaux-arts. Mais la fonction citée là n’emporte évidemment pas le sens général, et ici politique, du mot. Il existe aussi des conservateurs dans les ...

Lire la suite...

Que faut-il conserver du conservatisme ?

Le vocabulaire politique est plein d’écueils et d’embûches. Le mot conservatisme en est un exemple, il est tiraillé aujourd’hui entre différentes significations : le conservatisme qu’incarnent de Maistre et de Bonald se distingue fortement de celui du parti de Mme Theresa May ou du néo-conservatisme américain. La différence centrale est celle-ci : le premier est fondamentalement anti-moderne tandis que les ...

Lire la suite...

Une réaction française

La Manif pour tous et plus encore les multiples initiatives qu’elle a suscitées sont le signe d’un renouveau du conservatisme unique dans son genre, seule la France ayant vu se lever une jeunesse formée et décomplexée pour s’opposer à la déconstruction de la famille. Sans conteste il y a un renouveau du conservatisme en France. Ce phénomène est très récent. ...

Lire la suite...

Raymond Aron à contre-couranrt

En France, Raymond Aron (1905-1983), lecteur de Leo Strauss (1899-1973), est une figure incontournable d’un conservatisme qui pouvait encore être libéral. Être conservateur en 2017 n’est certainement pas une position politique facile. Cela peut mettre au ban de la pensée dominante. Le conservateur qui voit un rapport entre un libéralisme économique devenu fou et, par exemple, la GPA risque une ...

Lire la suite...

Burke, le conservateur

L’Irlandais Edmund Burke (1729-1797) est le premier à avoir publié une analyse critique d’ensemble de la Révolution française. Au-delà de l’événement, il est à la naissance de la pensée conservatrice. Burke fut député à la Chambre des Communes de 1766 à 1789. Il fut un des plus brillants orateurs du parti whig qui rassemblait les défenseurs des Communes et des ...

Lire la suite...

Vérité et liberté

Tout a déjà été écrit sur la victoire d’Emmanuel Macron et l’échec de Marine Le Pen dont elle est largement responsable, nous n’avons rien d’original à ajouter aux bonnes analyses vues ici ou là. Après cinq années de lamentable présidence Hollande, il est quelque peu désespérant que les Français aient aussi largement « marché » au mirage du renouveau annoncé par un ...

Lire la suite...

De devoir de résister

Bertrand Vergely, philosophe orthodoxe et enseignant en classes préparatoires, mène une œuvre indispensable sur le sens de la vie. Son dernier livre (1) a été l’occasion de le rencontrer. Entretien. La Nef – Votre livre doit beaucoup à Vaclav Havel qui a annoncé un « post-totalitarisme » caractérisé par « la rencontre entre communisme et consommation » (p. 89 et 173) : pouvez-vous nous expliquer ce paradoxe ? Bertrand ...

Lire la suite...

Un Québécois amoureux de la France

Sociologue et philosophe, Mathieu Bock-Côté, figure de la vie intellectuelle québécoise, s’est également imposé en France par la pertinence et l’indépendance de sa pensée, à contre-courant du politiquement correct. Il répond à nos questions à l’occasion de la sortie de son dernier livre, Le nouveau régime. La Nef – Avant d’aborder votre dernier livre, un mot d’abord sur vous : ...

Lire la suite...

L’utopie humanitaire et le christianisme

Les cauchemars du XXe siècle ne nous ont-ils rien appris ? Notre monde n’a pas fait le deuil de l’utopie et rêve toujours de s’affranchir de la condition humaine. La version présente est la doctrine humanitaire qui est certes quelque peu chahutée aujourd’hui mais n’en reste pas moins la doctrine dominante en Occident. La promesse est celle-ci : à l’horizon se ...

Lire la suite...

Le nœud coulant de la laïcité

Selon la vulgate moderniste (qu’elle soit d’inspiration marxiste ou libérale), les phénomènes religieux semblaient devoir se dissoudre dans une humanité enfin épanouie et adulte. Le progrès des sciences et des techniques, le développement de l’instruction, la croissance économique, l’amélioration des conditions de vie que le sens de l’histoire allait nécessairement générer étaient censés condamner à terme ce résidu de l’ancienne ...

Lire la suite...

L’idéologie de l’illimité

Une partie influente de la gauche cherche dans les lois « sociétales » un changement de civilisation où la notion même de limite aurait disparu pour toujours plus de liberté. Dans le paysage intellectuel français, la gauche continue de tenir une position privilégiée. C’est elle qui domine dans les médias, les universités, la culture, les tribunaux. La gauche est globalement acquise à ...

Lire la suite...