Idées (Philosophie)

L’impasse du féminisme

Le féminisme, idéologie incontournable de la postmodernité, épouse des combats de plus en plus abscons. Deux jeunes femmes, Gabrielle Cluzel et Eugénie Bastié, le dénoncent chacune à sa manière avec talent : elles répondent toutes deux à nos questions (cf. leurs entretiens sur le site). Nous récapitulons ici les principales raisons de contester le féminisme actuel et revenons aussi sur la ...

Lire la suite...

Vers l’accomplissement de la personne

Le féminisme entretient beaucoup d’excès, et dans nos milieux, beaucoup d’inimitié ! Vais-je donc le défendre ? Cela dépend de ce qu’il signifie exactement ! À ce propos, je pars de deux convictions que mon lecteur évidemment n’est pas obligé de partager ! La première : dans certaines religions ou morales (comme l’islam), les femmes sont considérées comme ontologiquement inférieures ...

Lire la suite...

Origine du féminisme

Le féminisme a-t-il libéré la femme ? Alors qu’il est de plus en plus remis en question par les femmes elles-mêmes et qu’il dérive vers les impasses du genre, alors qu’il est interpellé par la forte présence de l’islam en Europe, un dossier s’imposait pour faire le point. Peut-on dater la naissance du féminisme ? Certainement non, puisque la lutte ...

Lire la suite...

Limite du constructivisme

On en revient à la question nationale. L’histoire d’une communauté nationale n’est jamais strictement rationnelle, non plus que ses frontières, non plus que sa culture. S’y trouve une bonne part d’arbitraire qui se dérobe par définition à l’utopisme et à sa prétention à reconstituer la communauté politique selon les plans d’une maquette idéologique. Mais cette part d’arbitraire, l’homme l’avait traditionnellement ...

Lire la suite...

L’Eglise et la démocratie

« L’Église apprécie le système démocratique » (n. 46), écrivait Jean-Paul II dans l’encyclique Centesimus annus (1991). Et à maintes reprises, les papes contemporains ont réaffirmé un même attachement de l’Église à la démocratie, ne laissant planer aucun doute sur la sincérité et la profondeur de ce soutien. Soutien, toutefois, qui doit être relativisé par le fait que l’Église n’est liée à aucun type ...

Lire la suite...

Histoire des intellectuels

La plupart des historiens s’accordent pour voir dans l’affaire Dreyfus (1894-1906) le moment où émerge en France la figure de l’« intellectuel ». En publiant son célèbre « J’accuse… ! » adressé au président de la République, Félix Faure, à la Une de l’Aurore le 13 janvier 1898, Émile Zola ouvre la voie à l’intervention des gens de l’esprit dans les débats qui agitent ...

Lire la suite...

Conflit de civilisation

Finalement, toute l’histoire est un crime contre l’humanité. Le néolithique fut un crime contre l’humanité, les Aztèques aussi, Byzance aussi, la Chine impériale encore, l’Égypte ancienne, l’Empire ottoman, les Barbaresques, les Vikings, le royau­me du Dahomey, les Aborigènes, l’anarchisme européen, la République française. Sans oublier l’Inde, l’islam et le royaume de Thulé, ou les Mérovingiens. Bref, on pourrait même dire ...

Lire la suite...

Reprendre le pouvoir

«Il n’y a pas d’idée chrétienne du pouvoir, mais une modification de tout pouvoir par le Christ », assurait Pierre Boutang dans son Reprendre le pouvoir (1) que les éditions Les Provinciales viennent de rendre accessible à nouveau au lecteur curieux de connaître le monde dans lequel il vit. Pour avoir été écrit en 1977, ce livre fondamental n’a pas vieilli, ...

Lire la suite...