Culture

Petite histoire de la laïcité

Après un régime de catholicité, en vigueur jusqu’à la Révolution, nous savons que s’est introduit et affermi, entre 1789 et 1905, un régime de laïcité. Et que l’espace public, auparavant unanimiste, allait cesser d’imposer à ses membres une condition pressante d’orthodoxie. Car le régime de catholicité se confondait avec un régime d’inséparation, où l’Église (gallicane) était de l’État et dans ...

Lire la suite...

Lénine, l’inventeur du totalitarisme

Stéphane Courtois, historien, directeur de la revue Communisme, a dirigé Le Livre noir du communisme (1997), événement mondial traduit en 26 langues. La Nef – Votre titre explicite bien ce que vous montrez dans votre livre, à savoir que Lénine est l’inventeur du totalitarisme : pourriez-vous nous dire en quoi principalement il est vraiment l’inventeur de ce système ? Stéphane ...

Lire la suite...

Lire Bloy ou mourir

Léon Bloy, né en 1846, s’est éteint le 3 novembre 1917. Ce centenaire est l’occasion de revenir sur un grand écrivain catholique en allant au-delà de l’éternel polémiste qui rebute tant nos contemporains trop habitués à la pensée lisse du politiquement correct. Imaginez un jardin public. Dans ce jardin, placez deux jeunes gens, tout aussi amoureux que ceux qui se bécotent sur ...

Lire la suite...

Le règne du mensonge

Le 7 novembre 1917 (le 25 octobre dans le calendrier julien), Lénine et les bolcheviques s’emparaient du pouvoir en Russie par un coup d’État. Ils allaient instaurer le communisme, régime le plus criminel de l’histoire qui, hélas ! allait s’étendre à bien d’autres pays. Bilan ? Au moins cent millions de morts selon Le livre noir du communisme, dirigé par ...

Lire la suite...

Julien Freund : le politique et la décadence

Il faudra écrire l’histoire du processus par lequel, dans la seconde moitié du XXe siècle, la gauche parvint à structurer, puis à occuper en maître le champ des idées, tandis que la droite se laissait faire et abandonnait le terrain. Non que les intellectuels de droite eussent disparu ; ils existaient toujours, mais étaient frappés d’ostracisme : parmi eux, Julien Freund ...

Lire la suite...

Un énième recylcage de poncifs éventés

On croyait ces sympathiques camarades de la vieille nouvelle droite définitivement guéris. Ils nous font, hélas, une rechute en publiant coup sur coup dans deux de leurs organes de référence, Krisis et Éléments (pour la civilisation européenne), d’affreuses apologies du paganisme et du polythéisme. Sans doute ce zèle, ce démon du crépuscule, est-il à mettre sur le compte de leur ...

Lire la suite...

« Dieu est là » : hommage à l’Eucharistie

Jean-Yves-Marie Tourbin vient de sortir son 22e CD : « Dieu est là », en hommage à l’Eucharistie (une version en DVD est aussi disponible). Ce « troubadour de Dieu » nous offre des chansons inspirées avec des orchestrations riches et variées. À découvrir, si vous ne le connaissez pas encore. La Nef – Pourriez-vous nous expliquer comment êtes-vous devenu un « troubadour de Dieu » ? Jean-Yves-Marie ...

Lire la suite...

« Ramener l’esprit humain à l’humilité »

Philosophe, membre de l’Institut, Chantal Delsol trace un profond sillon avec une œuvre de grande ampleur sur les dérives de notre postmodernité. Son dernier ouvrage – une approche remarquable de l’enfance et de l’éducation – a été l’occasion de la rencontrer et d’aborder avec elle ses thèmes de prédilection, objet de ses derniers écrits. La Nef – Vous consacrez un essai ...

Lire la suite...

Onfray ou le drame de l’antihumanisme athée

Michel Onfray sature le débat, le champ intellectuel et le champ médiatique, c’est même sa première spécialité, c’est même à ça qu’on le reconnaît. Quoi qu’il se fasse, quoi que deviennent la France, le monde, la planète, l’humanité, les pangolins et les fleurs séchées, il est toujours là, posé tel un sphinx grassouillet, en embuscade, prêt à commenter, à donner ...

Lire la suite...

L’avenir de la droite : se réconcilier avec le conservatisme

Le concept de droitisation vient de la gauche, et plus exactement, de la gauche politiquement correcte, qui prétend exercer sur l’espace public l’empire du bien. Il apparaît dans l’histoire intellectuelle de la gauche comme une nouvelle manière de stigmatiser le conservatisme, de disqualifier fondamentalement ceux qui ne se reconnaissent pas dans la philosophie progressiste dominante. La droitisation représente une manière ...

Lire la suite...

Un renouveau du conservatisme ?

Le conservatisme, assimilé à l’immobilisme ou au passé, n’a pas bonne presse en France. Il connaît cependant un regain d’intérêt certain au moment où la société se liquéfie de plus en plus, perdant peu à peu ses repères traditionnels. Est-ce une mode passagère ou un mouvement de fond ? Essai d’analyse. S’interroger sur un renouveau du « conservatisme » en France alors que ...

Lire la suite...

Une ancienne querelle

Le christianisme, en changeant la conception du temps, permet l’idée de Progrès, mais limitée par le péché originel. Aujourd’hui, les conservateurs sont ceux qui, avec saint Augustin et l’Église, savent que la société parfaite n’est pas de ce monde. Explications. «Conservateur, voilà un mot qui commence bien mal », a écrit Thierry Maulnier, qui n’était pas très progressiste. Le ton est donné ...

Lire la suite...