Culture

Histoire des intellectuels

La plupart des historiens s’accordent pour voir dans l’affaire Dreyfus (1894-1906) le moment où émerge en France la figure de l’« intellectuel ». En publiant son célèbre « J’accuse… ! » adressé au président de la République, Félix Faure, à la Une de l’Aurore le 13 janvier 1898, Émile Zola ouvre la voie à l’intervention des gens de l’esprit dans les débats qui agitent ...

Lire la suite...

Conflit de civilisation

Finalement, toute l’histoire est un crime contre l’humanité. Le néolithique fut un crime contre l’humanité, les Aztèques aussi, Byzance aussi, la Chine impériale encore, l’Égypte ancienne, l’Empire ottoman, les Barbaresques, les Vikings, le royau­me du Dahomey, les Aborigènes, l’anarchisme européen, la République française. Sans oublier l’Inde, l’islam et le royaume de Thulé, ou les Mérovingiens. Bref, on pourrait même dire ...

Lire la suite...

Entre négationnisme et repentance

L’un des paramètres essentiels et indispensables de survie du totalitarisme est l’appropriation du passé. Le premier à l’avoir montré est le génial Orwell qui n’est jamais allé en URSS, il lui a suffi de côtoyer en Espagne les apparatchiks soviétiques pour faire cette constatation. Appropriation telle que dans le monde de 1984 il fallait remettre au facteur le quotidien de ...

Lire la suite...

Film Silence : les ambiguïtés

Avec Silence, sorti en salles le 8 février 2017, le cinéaste américain Martin Scorsese nous offre un film à la fois grandiose et terriblement ambigu sur le martyre et l’apostasie. Point de vue. Le film que Martin Scorsese a tiré du roman de Shûsaku Endô, Silence (1), paru en 1966, est à la fois grandiose, exceptionnel et en même temps ...

Lire la suite...

Reprendre le pouvoir

«Il n’y a pas d’idée chrétienne du pouvoir, mais une modification de tout pouvoir par le Christ », assurait Pierre Boutang dans son Reprendre le pouvoir (1) que les éditions Les Provinciales viennent de rendre accessible à nouveau au lecteur curieux de connaître le monde dans lequel il vit. Pour avoir été écrit en 1977, ce livre fondamental n’a pas vieilli, ...

Lire la suite...

Politique de Benjamin Constant

Aristocrate chez les démocrates, révolutionnaire parmi les gens d’Ancien Régime, Benjamin Constant (1767-1830) était aussi l’observateur exact et rigoureux de lui-même. Cette petite phrase nette : « Je passerai comme une ombre sur la terre, entre le malheur et l’ennui », aide à comprendre une nature inquiète, compliquée, qui atteignait au stoïcisme par la lucidité. Fils de Juste Constant de Rebecque, colonel ...

Lire la suite...

Socialisme ?

Socialisme, voici un mot qui ne plaît guère chez les catholiques, qui évoque la menace bolchevique ou le règne de la gabegie d’État depuis la mitterrandie… Le socialisme est immédiatement classé à gauche, même si ce n’est plus à l’extrême-gauche, et l’on peut d’ailleurs légitimement se demander en quoi le Parti Solférinien (PS) mérite encore l’épithète socialiste. Quoi qu’il en ...

Lire la suite...

Une Jeanne de droit

On n’en a jamais fini avec Jeanne d’Arc. Elle hante les consciences, françaises mais pas seulement, les consciences anglaises elles-mêmes parfois, de sa jeunesse, de sa virginité, de son invraisemblance et pourtant de son caractère historique indéniable, signe si étonnant de l’immixtion de Dieu dans les affaires temporelles, de sa fougue, de son intelligence, enfin de sa pureté surnaturelle. Et ...

Lire la suite...

L’obsession négationniste

Le génocide des Arméniens est comme la tâche originelle de la Turquie moderne fondée par Atatürk qui a couvert les assassins et, depuis, a toujours nié l’existence de cet abominable crime contre l’humanité. Le 23 avril 2014, veille de la commémoration annuelle du génocide, Recep Tayyip Erdogan, alors Premier ministre turc, déclarait : « Nous souhaitons que les Arméniens qui ...

Lire la suite...

TRICENTENAIRE DE FENELON

  Grand seigneur de lettres et homme d’un vaste savoir, Fénelon (1651-1715) a aussi été un prêtre qui fit honneur à son sacerdoce, un évêque qui, parmi ses confrères, prêcha d’exemple. L’œuvre qu’on lui doit, en particulier sa volumineuse correspondance, recèle des trésors. Pourtant une touche manque au clavier : le gouvernement de la France – auquel, sans doute, il ...

Lire la suite...

Avec Albert de Mun

Au service de Dieu, de la France, du peuple, telle a été la vie d’Albert de Mun (1841-1914). Destitué, à cause de cela, de toute influence sur la conduite des affaires publiques, il demeure un symbole de grandeur morale. Les médias ne diront rien de son centenaire, le 6 octobre, raison de plus pour évoquer ce précurseur de la doctrine ...

Lire la suite...

Natalie Saracco

Natalie Saracco a toujours été pratiquante mais il aura fallu que Dieu se manifeste à elle de manière tout à fait exceptionnelle pour qu’elle prenne conscience de la toute-puissance de son Amour. Cette expérience, elle l’a faite lors d’un accident d’une extrême violence sur l’autoroute. La voiture dans laquelle elle se trouve avec une amie est percutée à plus de ...

Lire la suite...