Politique

Pour croire en l’Europe

À la mi-novembre a été rendue publique « La Déclaration de Paris », dont le sous-titre indique l’objet : « Une Europe en laquelle nous pouvons croire » (1). Signée par douze intellectuels européens, elle rejoint très largement les constats que nous ne cessons de faire sur l’Europe ici même depuis la création de La Nef fin 1990. Les quatre signataires français interviennent plus ou ...

Lire la suite...

Avortement en Irlande : un référendum à risque

L’Irlande se prépare à un référendum sur l’avortement en 2018. En 1983, les Irlandais avaient voté à 66 % pour un amendement « pro-vie », qui était aussi le « huitième amendement » à la Constitution irlandaise. Il y avait déjà une loi interdisant l’avortement, mais le mouvement « pro-vie » de l’époque voulait y ajouter une protection constitutionnelle. Le vote de 1983 avait été précédé d’un ...

Lire la suite...

La France comme langue

Un ami états-unien s’est étonné devant moi que les Français s’autorisent quelquefois à reprendre les fautes de français, vocabulaire ou grammaire, de leurs interlocuteurs. Certes c’est une blessure qu’on inflige ainsi au fautif, si bien qu’il vaut peut-être mieux s’en abstenir ; cependant ces remarques, pour contrariantes et quelquefois violentes qu’elles soient, sont en général acceptées – autre sujet d’étonnement ...

Lire la suite...

Pologne : une oasis catholique

L’animosité croissante des institutions européennes à l’égard de la Pologne, au-delà des motifs ou des prétextes, est essentiellement due au fossé qui se creuse sur les « valeurs » : celles de la décadence ultime, que promeut l’UE, et celles de la religion catholique vécue. Brève rétrospective d’événements polonais qui donnent toute la mesure du phénomène. Le 28 mai dernier, un jeune ...

Lire la suite...

Toujours moins de liberté ?

Soucieux d’avancer rapidement sur certains sujets symboliques, le nouveau gouvernement a fait adopter à l’Assemblée, le 9 août, la loi de moralisation de la vie politique. Le principe de cette « moralisation » ne peut que faire l’unanimité, la loi concoctée, cependant, est très loin du compte : elle apparaît surtout démagogique et liberticide. Outre l’interdiction outrancière des emplois familiaux pour les ...

Lire la suite...

Macron, le nouveau Bonaparte

«Je veux le pouvoir. Je veux le pouvoir fort », écrivait le jeune Balzac, qui ne l’obtint certes pas, mais se délivra de cette obsession dans des personnages de roman, qui, depuis, constituent le fond de notre imaginaire français en matière d’ambition politique. Emmanuel Macron est certainement un Balzac qui a réussi : les législatives, envoyant à l’Assemblée 350 députés d’un ...

Lire la suite...

Europe ou européisme ?

Érigé, par ses continuateurs spirituels, en incarnation totémique de l’œuvre communautaire, panthéonisé à l’occasion du centenaire de sa naissance, Jean Monnet (1888-1979), aux yeux duquel n’existait point de salut hors du dépassement des cadres nationaux, a-t-il servi les objectifs dominateurs d’une oligarchie mondialisée se représentant comme l’avant-garde éclairée du progrès humain ? L’enquête approfondie et passionnante de Bruno Riondel (1) ...

Lire la suite...

Le gros mot qui fâche !

Hervé Le Bras, démographe de gauche, bonne conscience de la bien-pensance, et Renaud Camus, ostracisé pour avoir osé parler de « Grand Remplacement » à propos de l’immigration, ont publié chacun un essai au même moment, le premier confirmant paradoxalement les thèses du second qui font scandale. Explications. En 1891, un recensement des étrangers par la République française – la notion d’immigré n’existant ...

Lire la suite...

Le complaisance envers l’extrême gauche

Le caricatural Philippe Poutou aura vendu la mèche dans sa candeur et un mauvais français : « Nous, on pense qu’y faut désarmer les flics. Comme ça, personne aura envie de leur tirer dessus. » La France, et une bonne partie du monde occidental, contient toujours parmi elle quelques dizaines de milliers de militants d’extrême gauche, parfois renommés d’ultra-gauche pour les rendre ...

Lire la suite...

Depuis le raid américain inattendu en Syrie, le 7 avril, contre un aéroport militaire du régime de Bachar El-Assad, puis après le largage, sur une base djihadiste de l’État islamique en Afghanistan, le 13 avril, d’une bombe surpuissante (MOAB), l’administration Trump a semblé sceller ainsi un virage stratégique à 180 degrés, rompant subitement avec les affirmations néo-isolationnistes du candidat de campagne, ...

Lire la suite...

Sur « l’Etat caché »

La vie intellectuelle états-unienne, qui a peu d’influence sur la politique de Washington malgré sa richesse et sa vigueur, est agitée depuis plusieurs années par un concept neuf, que nous avons déjà mentionné dans ces colonnes sous son nom d’origine, le « deep state » – traduit généralement par « État profond » ou « État silencieux », on pourrait aussi bien le nommer « État caché » ...

Lire la suite...

Une belle escroquerie

Le second tour annoncé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen aura donc bien lieu, consacrant ainsi l’élimination historique des deux principaux partis de gouvernement de la Ve République, de gauche et de droite. Même nos médias sont obligés d’admettre que cela manifeste un rejet massif de la classe politique, mais ils se gardent d’évoquer l’escroquerie qu’il y a à ...

Lire la suite...