Politique

Le devoir de voter

Le 23 avril, les Français auront à choisir parmi onze candidats, tout en sachant qu’a priori juste trois ou quatre d’entre eux ont une chance sérieuse d’être au second tour, soulevant ainsi l’éternelle question du « vote utile », si tant est que l’on pense que certains prétendants à la magistrature suprême puissent être notablement plus néfastes que d’autres. Quand on ne ...

Lire la suite...

Une crise qui vient de loin

La crise économique marque le déclin du modèle libéral anglo-saxon qui s’est imposé à l’échelle du monde depuis les années 1980. Explications. Ce qui meurt devant nos yeux est le modèle économique voulu par les États-Unis depuis les années 1980, combinant la globalisation progressive de la finance déréglementée et l’imposition du libre-échange. De 1880 à 1929, le libre-échange favorisait les ...

Lire la suite...

Retour de la diplomatie

Un coup d‘œil sur l’histoire suffit à mesurer une évidence que souvent les âges démocratiques cachent : la politique intérieure d’un pays est largement dominée par sa politique extérieure, et des événements mondiaux qui, dans l’ordre des causes et des conséquences, laissent loin derrière les questions que le « débat », parce qu’il donne droit aux préoccupations immédiates des électeurs, met bien ...

Lire la suite...

Sortir de l’idéologie libérale

Économiste, ancien expert du Medef, Jean-Luc Gréau a notamment publié La trahison des économistes (Gallimard-Le débat, 2008). Il fait partie des économistes qui osent braver le consensus de l’« économiquement correct » qui nous conduit droit dans le mur. Entretien. La Nef – Comment nos économies avancées ont-elles pu connaître une telle crise économique et financière ? Jean-Luc Gréau – ...

Lire la suite...

Le noeud coulant de la laïcité

Selon la vulgate moderniste (qu’elle soit d’inspiration marxiste ou libérale), les phénomènes religieux semblaient devoir se dissoudre dans une humanité enfin épanouie et adulte. Le progrès des sciences et des techniques, le développement de l’instruction, la croissance économique, l’amélioration des conditions de vie que le sens de l’histoire allait nécessairement générer étaient censés condamner à terme ce résidu de l’ancienne ...

Lire la suite...

Vous avez dit identité ?

Le débat sur l’identité qui est soudainement apparu en janvier dans monde catholique français (1) a été bien mal posé, il n’en revêt pas moins une importance indéniable. Certes, la notion même d’identité n’est pas très claire et l’on comprend qu’elle peut donner lieu à des interprétations réductrices, passéistes ou excessives. Faire de l’identité la fin du politique, comme le ...

Lire la suite...

Comprendre le populisme

Soyons sérieux deux minutes et parlons du pape. La dernière polémique, cette activité préférée des Français que nous sommes, sur les « cathos zidentitaires » et tout le tralala aura, au-delà des picrocholines querelles de personnes d’un même monde qui tourne en rond, et que Christophe Geffroy traite magistralement dans ce numéro, remis sur le métier la question des peuples, ...

Lire la suite...

Un enjeu secondaire ?

Dans la situation difficile qui est la nôtre, où tant de nos concitoyens peinent pour joindre les deux bouts, où la terreur islamiste vient encore de sévir, à Berlin cette fois-ci, le gouvernement socialiste n’a rien trouvé de plus urgent que d’essayer de faire passer une loi instituant un « délit d’entrave numérique à l’IVG », alors même qu’existe déjà la loi ...

Lire la suite...

Reprendre le pouvoir

«Il n’y a pas d’idée chrétienne du pouvoir, mais une modification de tout pouvoir par le Christ », assurait Pierre Boutang dans son Reprendre le pouvoir (1) que les éditions Les Provinciales viennent de rendre accessible à nouveau au lecteur curieux de connaître le monde dans lequel il vit. Pour avoir été écrit en 1977, ce livre fondamental n’a pas vieilli, ...

Lire la suite...

Liban : nouveau départ

Le Liban a enfin un président, après plus de deux ans de crise politique. Explications d’une situation complexe et de ce qui a permis de la dénouer. Le 31 octobre dernier, la plus longue vacance présidentielle de l’histoire contemporaine du Liban, qui durait depuis le 24 mai 2014, date de la fin du mandat de l’ancien chef de l’État, le ...

Lire la suite...