Archives de cet auteur: Matthieu Baumier

Matthieu Baumier
Auteur d'essais, L’Anti Traité d’Athéologie (Presses de la Renaissance, 2005), La démocratie totalitaire (Presses de la Renaissance, 2007) et de romans, Les apôtres du néant (Flammarion, 2002), Le manuscrit Louise B (Les Belles Lettres, 2005). Collaborateur de La Nef, il écrit également dans diverses revues, dont Causeur, La revue Littéraire ou L'Incorrect. Il est aussi poète (Le Silence des pierres, Le Nouvel Athanor, 2013).

Penser le travail avec Simone Weil, d’Emmanuel Gaballieri

Simone Weil est décédée il y a 74 ans, le 24 août 1943. Elle avait 34 ans et déjà une œuvre philosophique et spirituelle majeure. Une œuvre qui inspire sur le plan intellectuel et pratique. Montrer cela, est une des forces de ce Penser le travail avec Simone Weil. Matière et esprit, des inséparables selon Gaballieri. En 34 ans de ...

Lire la suite...

Souveraineté, nation. Dilemme ou réconciliation ?, de Jacques Sapir et Bernard Bourdin

Bertrand Renouvin, directeur politique de Royaliste, a invité J. Sapir et B. Bourdin aux « Mercredis » de la Nouvelle Action Royaliste, les « royalistes de gauche » comme l’on dit souvent. L’idée de ce livre est née lors de l’un de ces mercredis. Un livre d’entretiens, respectant l’art de la conversation et de la confrontation des visions du monde, à l’ancienne en quelque sorte, ...

Lire la suite...

Raymond Aron à contre-couranrt

En France, Raymond Aron (1905-1983), lecteur de Leo Strauss (1899-1973), est une figure incontournable d’un conservatisme qui pouvait encore être libéral. Être conservateur en 2017 n’est certainement pas une position politique facile. Cela peut mettre au ban de la pensée dominante. Le conservateur qui voit un rapport entre un libéralisme économique devenu fou et, par exemple, la GPA risque une ...

Lire la suite...

Des médias à la dérive

La campagne électorale a révélé, une fois de plus, le comportement partial jusqu’à la caricature des médias, fameux quatrième pouvoir pourtant nécessaire en démocratie. Analyse. La séparation des pouvoirs est une donnée fondatrice de la démocratie. Législatif, exécutif et judiciaire ne doivent pas empiéter les uns sur les autres. Le respect de cette séparation est un principe (éthique) qui doit ...

Lire la suite...