Littérature

Quelques idées sur la littérature actuelle

Tribune libre de Nicolas Kinosky. En 1968, dans un entretien, André Glucksmann, de toute sa superbe, avouait ceci : « je ne sais plus, maintenant, ce qu’est la littérature. » 68 semblait l’avoir tuée, réduite à rien. On trouvait pourtant encore de belles lettres, quelques résidus du Nouveau roman et des Hussards ; des plumes légères passant des Grosses têtes à ...

Lire la suite...

Mourir pour Michel Onfray ?

TRIBUNE LIBRE Michel Houellebecq a accepté de débattre avec Michel Onfray dans les colonnes de son bulletin Front populaire et l’en voilà bien puni. Puni pour de multiples raisons, on le verra, mais d’abord puni dans sa légitimité d’écrivain. Quelle mouche l’a piqué en effet d’aller débattre avec le grand mage athéologue qui n’a guère à dire que des propos ...

Lire la suite...

Jean d’Ormesson, c’était bien ?

Jean d’Ormesson est mort il y a cinq ans. Que reste-t-il de ses livres ? Éclairage sur son œuvre. En France, chaque siècle a son illustre écrivain. Il y eut Hugo, on se souvient de ce cortège prodigieux suivant le grand conteur à la pensée d’enfant ; il y eut Paul Valéry que de Gaulle honora par des hommages nationaux. Notre siècle ...

Lire la suite...

Céline : ne pas déserter la misère humaine

La publication d’inédits de Céline (1894-1961) est l’occasion de présenter une analyse de son œuvre, pas aussi nihiliste qu’elle apparaît de prime abord. Le catholique qui tente d’approcher Céline court quelques risques. Au début et à la fin de l’œuvre, le même refus explicite et sans détour de Dieu. En 1933, c’est Mauriac qui en fait les frais. Sans cacher ...

Lire la suite...

Quand l’Esprit guide la plume

Thibault de Montaigu est écrivain et l’auteur remarqué de La Grâce (1), couronné par le prix de Flore 2020, qui raconte sa conversion. La Nef – Y a-t-il pour vous une « littérature chrétienne » ? L’étiquette « écrivain catholique » vous semble-t-elle pertinente ?Thibault de Montaigu – À la fin du XIXe siècle, quand s’est forgée cette notion, on pouvait distinguer deux sortes ...

Lire la suite...

La Somme grecque de Laurent Pernot

Le professeur Laurent Pernot est un grand helléniste. On attendait, depuis bien longtemps, un livre somme, un livre qui couronnerait le fruit de grandes recherches. La chose est faite. Confluences de la philosophie et de la rhétorique grecques est un ouvrage épatant, à la fois exigeant et accessible. Dans le domaine des études grecques, le professeur Pernot est inégalé. Le ...

Lire la suite...

Soyez rationnel devenez catholique

Matthieu Lavagna fait preuve d’une logique précise et convaincante dans son remarquable ouvrage (1), solidement documenté et très pédagogique, consacré à toutes les questions touchant la vérité du théisme, du christianisme et du catholicisme. J’en recommande vivement la lecture. Avec bonheur, il tord le cou à tous les poncifs d’un athéisme primaire cherchant à décrédibiliser la foi.Dans cette brève recension, ...

Lire la suite...

Stefan Zweig, Vienne et le temps jadis

Le grand écrivain autrichien Stefan Zweig (1881-1942) a été le témoin de la fin d’un monde, celui de l’Empire austro-hongrois et d’une certaine Europe disparue après le premier conflit mondial. Retour sur cet auteur tourmenté. Sous ses airs policés et élégants d’auteur bon chic et bon genre, Stefan Zweig fait partie de l’avant-garde sérieuse qui rayonne dans la plus belle ...

Lire la suite...

L’égotisme, l’impasse de la littérature

Si chaque nation possède bien une littérature qui lui est particulière, la France est résolument une patrie égotiste. Quelques grandes œuvres ont fondé cette réputation, les Confessions de Rousseau, les Mémoires d’Outre-Tombe, de Chateaubriand, la Vie d’Henry Brulard de Stendhal. Et je ne crois pas que l’entreprise de Jean-Jacques ait eu quelques imitateurs en Allemagne, en Italie ou en Russie. ...

Lire la suite...

Dominique Fernandez ou les passions étrangères

Après la seconde guerre mondiale, alors qu’on ne peut plus écrire, dit-on, de jolis poèmes, rares sont les écrivains qui manifestent autant d’attirance pour la beauté et qui placent si haut dans leur œuvre le goût et le jugement esthétique. Dominique Fernandez en fait partie. Le monsieur répond toujours avec constance, son humeur est douce et agréable, jamais irascible, mais ...

Lire la suite...

Houellebecq ou la misère de l’homme sans femme

Michel Houellebecq a publié en janvier son nouveau roman, Anéantir. Événement éditorial désormais incontournable, nous l’avons lu pour vous. «Je suis catholique dans le sens où je donne l’horreur du monde sans Dieu… mais uniquement dans ce sens-là en fait. » Sous le titre aux accents pascaliens Misère de l’homme sans Dieu. Michel Houellebecq et la question de la foi, un ...

Lire la suite...

L’étrange Monsieur Giono

Le Père David Perrin* a relu l’ensemble de l’œuvre romanesque de Jean Giono (1895-1970) sous l’angle de son rapport à Dieu. Dans cet ouvrage (1) qui ressemble à une enquête policière, nous voyons se dégager l’itinéraire littéraire et spirituel d’un homme que le sentiment de l’absence de Dieu a profondément marqué. La Nef – Un religieux qui lit des romans ...

Lire la suite...