Un cardinal rouge sang : Don Ernest Simoni, de Mimmo Muolo

Don Ernest Simoni, Albanais, est le dernier prêtre vivant passé à travers l’épreuve de la terrible persécution communiste, il nous rappelle une page d’histoire qui ne remonte qu’à quelques décennies puisque la dictature n’est tombée qu’en 1990 ; cette page, écrite avec le sang des martyrs, ne doit être ni méconnue ni oubliée. Entre 1945 et 1990, l’Albanie est sous régime communiste et jusqu’en 1985 sous la botte du terrible Enver Hoxha, instigateur de la persécution la plus implacable qui soit. Le dimanche des Rameaux 1945 fut le dernier où l’on entendit sonner les cloches des églises et commença alors leur destruction systématique.
Don Ernest est une figure emblématique de cette douloureuse période et surtout un exemple de fidélité au Christ durant ses 11 107 jours de captivité et de travaux forcés vécus dans de terribles souffrances qui ne font pas honneur à l’imagination humaine. Son humilité est totale, « moi je n’y suis pour rien, c’est Dieu qui a tout fait », dit-il, et sa charité immense : à son neveu lui recommandant la prudence au risque de se retrouver en prison, il fit cette superbe réponse : « en prison aussi on a besoin de prêtre » !
Puisse cette page de l’histoire albanaise et le témoignage de ces martyrs nous inciter à lutter courageusement contre les menaces qui pèsent sur le monde chrétien.

Marie-Dominique Germain

Un cardinal rouge sang : Don Ernest Simoni, de Mimmo Muolo, Éditions de l’Emmanuel, 2017, 160 pages, 16 €.

© LA NEF n°301 Mars 2018

À propos La Rédaction

La Rédaction