Saint-Germain l'Auxerrois © Mbzt-Commons.wikimedia

Paris : magnifiques conférences de Carême

Dimanche pluvieux. À Paris, les mimosas sur les balcons sont d’or. À Aix, les amandiers, en fleur. C’est l’heure du thé et des conférences de Carême. Cette année, nous sommes désorientés : sans Orient. Pour la première fois en trente ans, les voûtes de Notre-Dame sont muettes. Autant dire : « Rome n’est plus dans Rome ». Écoutons France Culture.

Venue de Saint-Germain l’Auxerrois, la voix bien timbrée du père de Menthière parle de l’Église. Sujet à haut risque sur l’échelle de Richter de nos sensibilités. L’Église : cette institution encombrante qu’on aimerait voir disparaître, une bonne fois. L’Église, obsolète et dépassée, où tout est à revoir ! Notre Église : meurtrie ces derniers temps comme jamais. Souvent à terre et toujours debout. Eh quoi, encore pas morte ? Non. À l’agonie, alors ? Non plus. À genoux mais vivante.

Quand on parle de l’histoire d’amour, si singulière, entre Dieu et l’homme – tous les hommes – et qui a nom Église, l’important est de se situer à la bonne hauteur : pour Dieu et pour les hommes. Avec le père de Menthière, nous y sommes. En l’écoutant, on peut respirer : large, haut, profond. Du coup, tout devient clair. L’Église ? Voulue par Dieu : appel personnel et rassemblement. Non pas indifférenciation mais choix. Non projet collectiviste mais amour d’élection. Et de prédilection. L’Église ? Tout simplement, dit le père de Menthière, citant un Père de l’Église, « l’extension de la Trinité ». Comment, ça, c’est compliqué ? Simple au contraire ! Mystérieux mais pas énigmatique. Dieu n’est pas totalitaire : c’est un être de relation. Et c’est sacrément rassurant, politiquement parlant, comme le reconnaît un philosophe athée. Et pleinement satisfaisant pour une « raison ardente » comme le dit le poète. On connaît Staline : « Le Pape ? combien de divisions ? » Les chrétiens, eux, ne sont pas foule anonyme mais communion des saints. En tout cas, cela devrait en être ainsi.

Ce n’est pas à travers des idées abstraites que le père de Menthière a organisé ses conférences mais autour de figures familières : Abraham, le patriarche, à qui Dieu a promis une descendance aussi nombreuse que les étoiles. Pierre, le timonier, sa barque toujours chahutée, près de sombrer, toujours navigante. Marie, pleine de grâce. Paul, le dernier apôtre, son amour passionné pour le Christ qu’il apporte aux « gentils ». Geneviève, la patronne de Paris, que Madame Hidalgo aime bien. Saint François et son amour des « petits » selon le cœur de Dieu.

Dans l’église de Saint-Germain l’Auxerrois, à côté de l’autel, se trouve la Vierge au pilier de Notre-Dame, nettoyée de l’incendie, éblouissante, sous la belle horloge aux heures peintes datant de 1650. Ici, tout nous rappelle l’histoire de l’Église et de Paris. Saint Germain, c’est l’évêque qui consacra Geneviève qui repoussa Attila de la cité assiégée et, des cœurs, nos ennemis intérieurs. Guillaume de Menthière fut le curé de Saint-Etienne-du-Mont où se trouve la châsse de Geneviève, où Pascal fut inhumé, Charles Perrault, baptisé, et les restes de Racine transférés : tous gens de bonne compagnie française. À Saint-Germain l’Auxerrois comme à Saint-Etienne-du-Mont prêcha le père Pézeril, proche de Bernanos, qui fut déclaré « juste parmi les justes. » Aussi n’est-il pas étonnant d’entendre sous les voûtes, le dimanche, les pas de la petite Espérance, chère à Péguy, redevenu à la mode avec l’auteur des pamphlets brûlants La France contre les robots ou Jeanne relapse et sainte. Alors, à la sortie de l’église, le dimanche, en franchissant le pont Marie sur la Seine miroitante, on se dit, en son cœur redevenu brûlant, de l’Église et de Paris : Fluctuat nec mergitur.

Marie-Hélène Verdier

© LA NEF le 9 mars 2020, exclusivité internet

À propos La Rédaction

La Rédaction