Archives de cet auteur: Christophe Geffroy

Christophe Geffroy
Fondateur et directeur de La Nef, auteur notamment de Faut-il se libérer du libéralisme ? (avec Falk van Gaver, Pierre-Guillaume de Roux, 2015), Rome-Ecône : l’accord impossible ? (Artège, 2013), L’islam, un danger pour l’Europe ? (avec Annie Laurent, La Nef, 2009), Benoît XVI et la paix liturgique (Cerf, 2008).

Les mécanismes de la crise

Notre système économique connaît depuis quelques années une crise dont les spécialistes sont unanimes à nous dire qu’elle est d’une gravité au moins égale à celle de 1929. Cette crise se manifeste concrètement par une dette gigantesque, à la fois des ménages (aux États-Unis notamment) et aussi des États. Et cela se traduit dans les plus anciens pays développés par ...

Lire la suite...

L’impasse du libéralisme économique

En notre époque de grande confusion des esprits, le libéralisme économique attire apparemment une petite partie des catholiques. Il est vrai que la situation française appelle, à bien des égards, certaines mesures « libérales » qui fassent à la fois reculer l’étatisme et sa bureaucratie paralysante, ainsi que la pression exercée par les charges de toutes sortes qui font de ...

Lire la suite...

Faut-il changer nos modes de vie ?

Faut-il changer nos modes de vie ? La question n’est pas anodine et elle l’est d’autant moins que les papes récents nous invitent instamment à ce changement. Benoît XVI y revient souvent, citons son message pour la Journée mondiale de la Paix du 1er janvier 2010, où, à plusieurs reprises, il nous exhorte : « Un changement effectif de mentalité ...

Lire la suite...

L’identité nationale, une histoire d’amour

Le débat sur l’identité nationale voulu par le chef de l’État a été jusque-là décevant. Je ne cherche pas à scruter les arrière-pensées politiciennes ou électorales de nos gouvernants dans cette affaire, je constate seulement le poids paralysant du « politiquement correct » qui empêche toujours un tel débat de se déployer librement. Grâce à la presse vraiment libre (donc ...

Lire la suite...

Histoire des intellectuels

La plupart des historiens s’accordent pour voir dans l’affaire Dreyfus (1894-1906) le moment où émerge en France la figure de l’« intellectuel ». En publiant son célèbre « J’accuse… ! » adressé au président de la République, Félix Faure, à la Une de l’Aurore le 13 janvier 1898, Émile Zola ouvre la voie à l’intervention des gens de l’esprit dans les débats qui agitent ...

Lire la suite...

Un régime à bout de souffle

Le mouvement Nuit debout qui est né de l’opposition, à gauche, à la loi El Khomri « et à son monde » a donné lieu à de multiples commentaires et analyses. La plupart, assez attendus : la presse de gauche y voyant une sympathique réaction populaire face à un gouvernement socialiste qui exaspère sa base, prémices, espère-t-elle, d’un Podemos à la française ...

Lire la suite...

Zones de turbulences

Ne nous voilons pas la face : il n’est pas plaisant de le reconnaître, mais l’Église est entrée dans une zone de turbulences après la publication de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia et de son fameux chapitre VIII. Ce constat est en effet mortifiant pour tout fidèle aimant l’Église et soumis à son enseignement : il ne peut que souffrir de ...

Lire la suite...

Une leçon de démocratie

En politique, les bonnes nouvelles sont suffisamment rares pour que nous ne boudions pas notre plaisir après le vote britannique favorable au Brexit le 23 juin dernier. Il s’agit d’un événement d’une immense portée, puisque c’est la première fois qu’un véritable coup d’arrêt est porté à la « construction européenne » qui s’élabore depuis trente ans contre les peuples du vieux continent. ...

Lire la suite...

La France « d’en haut »

Lorsque nous avions publié notre enquête Faut-il se libérer du libéralisme ? (1), un lecteur nous avait reproché de nous polariser sur cette question et ainsi d’en oublier le problème, bien plus grave à ses yeux, de l’islam en France. Curieuse réaction, comme s’il n’y avait qu’un seul sujet préoccupant, comme si une société comme la nôtre ne pouvait pas ...

Lire la suite...

Le réveil des peuples ?

Aux États-Unis, c’est la défaite d’Hillary Clinton, représentante caricaturale du système, bien plus que la victoire de Donald Trump, qui a été la bonne nouvelle. Ce rejet d’une candidate bénéficiant d’un soutien inconditionnel de 95 % des grands médias, d’un budget de campagne pharaonique et encore jamais atteints de 497,8 millions de dollars, comme si l’argent suffisait à tout acheter, y ...

Lire la suite...

Le devoir de voter

Le 23 avril, les Français auront à choisir parmi onze candidats, tout en sachant qu’a priori juste trois ou quatre d’entre eux ont une chance sérieuse d’être au second tour, soulevant ainsi l’éternelle question du « vote utile », si tant est que l’on pense que certains prétendants à la magistrature suprême puissent être notablement plus néfastes que d’autres. Quand on ne ...

Lire la suite...

Quelle société demain ?

Mgr Michel Aupetit, après avoir été médecin généraliste durant plus de dix ans, a reçu l’appel au sacerdoce. Il a été nommé évêque auxiliaire de Paris en 2013, puis évêque de Nanterre en 2014. Il vient de publier un excellent livre sur l’avenir de nos sociétés dont il nous parle ici (1). La Nef – Les sociétés modernes sont désarmées ...

Lire la suite...