Archives de cet auteur: Paul-Marie Couteaux

Paul-Marie Couteaux
Écrivain, essayiste, député européen (1999-2009), chroniqueur de La Nef, il dirige Les Cahiers de l’Indépendance, revue des souverainistes de tous horizons, et est l’auteur de nombreux ouvrages dont De Gaulle, espérer contre tout. Lettre ouverte à Régis Debray (Xenia, 2010), Etre et parler français (Perrin, 2006), Un petit séjour en France (Bartillat, 2004), De Gaulle philosophe (JC Lattès, 2002).

Proche-Orient : une politique à revoir

Un grand État ne peut fixer sa diplomatie une fois pour toutes, et tenir une alliance pour définitive au détriment d’autres que commanderaient pourtant les circonstances. Aussi bien, la diplomatie classique de la France recourut souvent au « retournement d’alliances », tel celui qu’opéra François Ier en 1525 en faveur du Grand Turc contre une Maison d’Autriche dont il fallait desserrer l’étau, ou ...

Lire la suite...

Le Royaume dans la tourmente

Les institutions britanniques jouissent d’un immense prestige. Elles font du « Royaume Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord » un modèle incontesté de démocratie, dont s’inspirent nombre d’États bien au-delà du Commonwealth. Au cœur du parlementarisme britannique, il y a un Parlement plein d’incongruités : en théorie, c’est la Reine qui le préside ; mais, si tout se fait en son ...

Lire la suite...

Alexis Troude, les Balkans et la France

Il est des esprits aiguisés qui ne saisissent la question politique qu’à travers les relations internationales, plus précisément les rapports de force internationaux et ce que l’on nomme depuis Leibniz la « géopolitique », interaction entre la géographie, l’histoire (qui n’est en bonne part que la somme des effets de la géographie dans le temps) et la politique. Rares sont hélas les ...

Lire la suite...

La France et l’Algérie face à face

Voici quelques mois, l’Algérie ressurgissait dans l’actualité avec l’annonce par l’omnipotent (mais de plus en plus invalide) président Bouteflika (82 ans) d’une cinquième candidature à l’élection présidentielle – alors fixée en mai. Annonce qui provoqua de si massives manifestations que le vieux président dût, après maintes tergiversations, la retirer. Sa retraite provoqua la chute d’une grande partie du système népotique ...

Lire la suite...

Les autruches bienheureuses

Quiconque s’est un jour penché sur l’Histoire ne peut qu’être frappé par la capacité des hommes à s’aveugler devant les dangers collectifs qui les menacent, et les plus immédiats. On pense à l’espèce d’obstination avec laquelle les Français (et les Anglais) refusèrent de voir, au long des années trente, la montée du péril allemand – péril pourtant annoncé dès les ...

Lire la suite...

La vérité finit toujours par éclore

Même en politique étrangère où le jeu des États est nécessairement caché (n’en déplaise aux simples d’esprits qui traitent de « complotistes » ceux qui tentent de le décrypter), les vérités finissent toujours par éclore, avec le temps – certes, il y faut souvent des décennies… Quand j’ai entamé ici une réflexion sur les événements du Rwanda, et l’odieux génocide qui a ...

Lire la suite...

Allemagne et Rwanda

C’est un des plaisirs de cette chronique que d’engager des conversations avec des lecteurs qui me font l’amitié d’en commenter tel ou tel passage. Curieusement, c’est aux plus critiques que l’on est porté à répondre. Malgré une actualité internationale qui s’enflamme (notamment en Algérie, sujet explosif que nous suivrons de près), prenons aujourd’hui le temps de deux mises au point. ...

Lire la suite...

L’« intégration » franco-allemande

Protégée par la coupable indifférence de l’opinion pour les affaires étrangères, la longue liste des États avec lesquels Paris se brouille ne cesse de s’allonger. Visitant fin janvier l’Égypte, M. Macron (après avoir cru bon d’attaquer le gouvernement japonais pour les mauvaises conditions de détention de M. Ghosn, sortie qui indisposa deux gouvernements à la fois) déclara devant un Président ...

Lire la suite...

Ignominies en catimini

L’accusation de « complotisme » est devenue si infamante que l’esprit public gavé d’informations superficielles fait passer pour demi-fou quiconque entend décrypter la politique des États, qui est justement une véritable politique parce qu’elle est secrète. Est réputée complotiste, par exemple, toute évocation des cénacles où se réunissent en catimini des responsables politiques, financiers, industriels et autres « décideurs » de l’univers. Davos en ...

Lire la suite...

Le pacte mondial de Marrakech

On n’a sans doute pas fini de revenir sur la signature par la France, le 10 décembre à Marrakech, d’un « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières ». Pour ses partisans, ce texte (présenté par l’Assemblée Générale de l’ONU, un des organes importants mais non décisionnels de l’organisation universelle) ne fait que donner un cadre aux migrations, sans caractère ...

Lire la suite...

Diplomatie française : une logique parfaite

Parmi les nombreuses cartes diplomatiques aux mains de la France, il y a son savoir-faire, poli au fil de plusieurs siècles, pour traiter les gouvernements et les chefs d’États étrangers, soit chez eux, soit en France lors de visites officielles – ce qu’on nomme le service du protocole. Discret, impalpable, tenu pour secondaire pour qui ignore de quoi sont faites ...

Lire la suite...

Macron contre la francophonie

Nous avons vu (La Nef d’octobre 2018) comment le Rwanda fut pris en mains par Paul Kagamé, chef de la sédition tutsi du FPR (Front Patriotique du Progrès) à la faveur d’un attentat au cours duquel, en avril 1994, fut tué le président hutu Habyarimana – attentat dont ledit Kagamé et son soutien Museveni, président ougandais et homme-lige de Washington, ...

Lire la suite...