Archives de cet auteur: Paul-Marie Couteaux

Paul-Marie Couteaux
Écrivain, essayiste, député européen (1999-2009), chroniqueur de La Nef, il dirige Les Cahiers de l’Indépendance, revue des souverainistes de tous horizons, et est l’auteur de nombreux ouvrages dont De Gaulle, espérer contre tout. Lettre ouverte à Régis Debray (Xenia, 2010), Etre et parler français (Perrin, 2006), Un petit séjour en France (Bartillat, 2004), De Gaulle philosophe (JC Lattès, 2002).

Diplomatie française : une logique parfaite

Parmi les nombreuses cartes diplomatiques aux mains de la France, il y a son savoir-faire, poli au fil de plusieurs siècles, pour traiter les gouvernements et les chefs d’États étrangers, soit chez eux, soit en France lors de visites officielles – ce qu’on nomme le service du protocole. Discret, impalpable, tenu pour secondaire pour qui ignore de quoi sont faites ...

Lire la suite...

Macron contre la francophonie

Nous avons vu (La Nef d’octobre 2018) comment le Rwanda fut pris en mains par Paul Kagamé, chef de la sédition tutsi du FPR (Front Patriotique du Progrès) à la faveur d’un attentat au cours duquel, en avril 1994, fut tué le président hutu Habyarimana – attentat dont ledit Kagamé et son soutien Museveni, président ougandais et homme-lige de Washington, ...

Lire la suite...

Le sommet de la francophonie à Erevan

La France s’est toujours gardée de présenter la francophonie comme une métamorphose de l’aventure coloniale qui, après les indépendances, se transformerait, par le truchement de sa langue, en une sorte d’extension universelle de sa civilisation. Précaution qu’exprimait déjà de Gaulle quand, à ceux qui le pressaient de créer « un Commonwealth à la française », il rétorquait : « Il faut que cela ...

Lire la suite...

Kagamé et le drame rwandais

Pays montagneux au climat tempéré et aux paysages parfois renversants de beauté, le Rwanda est remarquable par sa situation : pays central, c’est aussi celui du partage des eaux : au Nord le Nil, à l’Ouest le fleuve Zaïre. Qui contrôle ce pays occupe une position stratégique de choix ; les appétits sont d’autant plus vifs que la Belgique, après ...

Lire la suite...

1918 : des alliances en Europe

La politique a de multiples branches, qui ont au moins un point commun : on ne peut les saisir sans une solide érudition historique, l’histoire étant bien l’autre nom de la politique – au sens le plus noble de ce terme qui en a tant, du meilleur au pire. Longtemps, l’étude de l’histoire a tenu lieu de science politique, science ...

Lire la suite...

Europe : marquer contre son camp

On a beau savoir que le sport en général (et le foutebole en particulier) constitue l’un des ingrédients les plus efficaces de l’extraordinaire involution du monde de la technique et de la marchandise qui étend partout ses ravages, on n’échappe pas aux plis de l’esprit qu’il nous fait prendre, surtout en période de coupe du monde. Du moins cette circonstance ...

Lire la suite...

La question palestinienne

L’Europe n’a pas fini de payer son indifférence, ou son suivisme, sur la question palestinienne ; ni de méditer la prescience du Général de Gaulle qui, lors de sa conférence de presse du 27 novembre 1967 (celle du « peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur »), relata ainsi la mise en garde qu’il avait faite, peu avant qu’Israël ne lance la ...

Lire la suite...

Trois oublis fatidiques

On ne saurait mieux conclure notre tour d’Europe sans chercher les causes de l’effondrement politique qu’elle a subi en un siècle –1917 exactement. Le continent qui naguère rayonnait partout dans le monde d’une insolente puissance se trouve en voie de balkanisation, voire d’un partage entre les puissances (turque pour sa part méditerranéenne, russe pour sa part orientale, étatsunienne pour sa ...

Lire la suite...

L’Italie à la dérive

Une fois de plus, revenons à l’Europe qui dévale ces temps-ci toutes ses pentes. L’une des plus inquiétantes est une sorte de désappartenance générale, comme si les Européens ne parvenaient plus à se fixer sur une identité, quelle qu’elle soit : ce qui passe pour l’Europe, l’UE, est partout désavoué, mais les autres cadres politiques le sont tout autant – ...

Lire la suite...

L’Afrique du Sud en ruine

Mettons entre parenthèses le survol de l’Europe déchirée par les migrations, la sécession, et une fragilité politique dont l’Italie donne une nouvelle illustration – nous y reviendrons. Un autre fait a surgi, qui mérite ex abrupto quelques commentaires tant sont scandaleux ceux qu’il suscite chez les médias bon teint : la démission du « mauvais » Jacob Zuma, Président de la République ...

Lire la suite...

L’Europe à la dérive : l’Espagne

De cette année plus tout à fait nouvelle, le sort de l’Europe sera sans grand doute la grande question. À parcourir les « fiches de situation » des États qui la composent, on est frappé par sa fragilité politique, tant il est vrai que, l’Europe-continent s’étiole à mesure que l’Europe-institution (l’UE) affaiblit ses États et ses nations, qui sont pourtant sa substance ...

Lire la suite...

La question de Jérusalem

Jamais las de surprendre, Donald Trump vient d’annoncer le transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, ville ainsi reconnue par la première puissance mondiale comme la capitale d’Israël. La décision a fait grand bruit, puisque, à très peu près, tous les États de la planète maintiennent leur ambassade à Tel-Aviv, capitale légale du pays tel qu’il fut créé en 1947 ...

Lire la suite...